Le top 5 des aménagements citoyens de La Réunion | FACILITIES
912
post-template-default,single,single-post,postid-912,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Le top 5 des aménagements citoyens de La Réunion

Le top 5 des aménagements citoyens de La Réunion

L’amélioration du patrimoine et du cadre de vie des citoyens nécessite un projet adapté à chaque commune, tenant compte de ses caractéristiques, de ses atouts et de ses contraintes.

Les espaces publics, et plus largement, les aménagements citoyens, rendent possible la rencontre entre tous les citadins. La préservation et la réhabilitation du patrimoine bâti ou naturel est également un enjeu patrimonial car c’est grâce à ce patrimoine qu’est maintenu le lien avec notre Histoire, notre patrimoine locale.

Certaines villes et acteurs locaux l’ont compris et ont permis la réalisation de travaux de réhabilitation et de réaménagement durable, en adéquation avec l’environnement.

Petit tour de l’île avec notre top 5 des aménagements citoyens à l’île de La Réunion :

 

1 – La piscine naturelle de Boucan Canot

La plage de Boucan Canot est connue et appréciée pour ses vagues et ses fonds marins. Certainement l’une des plus belles plages de l’île, elle a souffert depuis la recrudescence des attaques de requin.

Mais notre belle plage est dotée d’un espace naturel formé par les roches volcaniques, créant un véritable bassin de baignade pour les petits et les grands.

Des travaux ont été entrepris pour assurer l’hygiène et la sécurité des baigneurs. Quatre mois plus tard, le bassin était de nouveau ouvert et le maître d’ouvrage, TAMARUN, a pensé à tout le monde.

La nouvelle piscine naturelle dispose d’une pataugeoire de 20 à 60 centimètres, d’un petit bassin de 60 à 80 cm et d’un grand mesurant 1,40 m. Des maîtres-nageurs-sauveteurs assurent la surveillance.

Une première étape vers un retour des activités nautiques dans la station balnéaire de Saint-Gilles-les-Bains.

2 – Le Musée Stella Matutina, Saint-Leu

C’est lorsque la Réunion abandonne la culture du café pour se lancer dans celle de la canne au 19e siècle que l’usine Stella Matutina est construite. D’une capacité insuffisante, l’usine fermera finalement ses portes en décembre 1978 et sera réhabilitée en musée en 1991.

Vingt ans plus tard, la Région Réunion entreprend une réhabilitation de grande envergure du Musée et du site pour transformer cette ancienne usine de canne en musée à la gloire des anciens travailleurs.

Les hommes et les femmes qui ont permis à cette agro-industrie d’exister, de se développer et d’innover sont replacés au cœur du Musée, permettant de se rendre compte de la dimension humaine de l’histoire sucrière réunionnaise.

Le Musée consolide également sa vocation industrielle en retraçant l’évolution des techniques sucrières sur près de 200 ans.  Les impressionnantes machines qui sont exposées dans l’usine permettent également d’illustrer les processus de fabrication.

On affectionne particulièrement cet endroit, car le musée Stella Matutina propose un parcours dans l’histoire croisée du sucre et de l’île Bourbon, mettant en lumière les particularités culturelles et économiques de notre île Intense.

3 – Le débarcadère et front de mer de Saint-Paul

Il y a 10 ans, le front de mer de Saint-Paul commençait sa métamorphose…

La Mairie confiait à la SEDRE l’aménagement du front de mer. L’objectif ? Réconcilier les habitants avec l’océan.

D’abord, en revalorisant le débarcadère existant, ce qui a permis d’affirmer le lien privilégié et ancestral de la ville avec la baie du meilleur ancrage.  Ensuite, en liftant le front de mer déjà très fréquenté le week-end par les familles.

Malheureusement détruit par des cyclones, le débarcadère construit au XIXe siècle est ainsi réhabilité. Le nouvel édifice qui s’avance sur l’océan sur une longueur de 124m offre ainsi un espace de promenade sur la mer.

La place adjacente permet l’organisation de manifestations publiques et est devenue, régulièrement, un lieu de rencontres et d’échanges avec des artistes locaux, ce qui a pour effet de promouvoir l’espace public comme lieu d’expression.

Un cheminement en caillebotis longe la côte à l’ombre des centaines d’arbres, palmiers et autres plantes remises en terre. Tables de pique-nique, mobiliers et aires de jeux viennent agrémenter ces nouveaux aménagements.

Aujourd’hui, les Saint-Paulois ont le loisir et le plaisir de flâner et de se réapproprier cet espace qui est le leur.

4 – Le skatepark de Saint-Denis

Il y a 5 ans, la ville de Saint-Denis inaugurait son cœur vert familial, nouvel espace de verdure qui s’étend sur 35 hectares.

Logeait au milieu de ce terrain en pleine restructuration un skatepark à l’abandon et devenu obsolète.  Ce skatepark est remplacé par une nouvelle structure d’envergure dont le rayonnement dépasse l’échelle de l’île.

S’étalant sur plus de 2500 m² avec 5 modules pour les initiés et les confirmés, le nouveau skatepark s’apparente à la configuration du volcan du Piton de La Fournaise et de ses caldeiras emboîtées.

Une fresque sur le thème du Kratèr est réalisée, permettant à des artistes de styles et de générations différentes de mener un projet commun.

Cet aménagement citoyen correspond à la fusion d’un projet sportif, artistique et environnemental et allie l’utilisation de matériaux recyclés et de moellons « péï ».

Ce projet nous le confirme : par sa pratique dans un espace public le sport est devenu un outil d’urbanisme.

5 – L’Écoquartier Cœur de Ville, Moulin Joli, La Possession

Le concept d’écoquartier, clé d’un futur urbain durable ?

Les principes et urgences actuelles amènent à repenser l’habitat et son environnement. Dans la course au modernisme, le retour au naturel prédomine.

Avec l’écoquartier, on s’engage sur différents critères : une mise en avant de la nature, une certaine économie de l’espace, un choix des matériaux de construction, une attention particulière à la consommation énergétique et à la mobilité… mais également l’adhésion de la future communauté à cette réflexion sur l’espace social.

La ville de La Possession et la SEMADER relèvent le défi et s’associent pour proposer à ses habitants ce nouveau concept plus respectueux de l’environnement.

Et le concept va plus loin, puisqu’ils souhaitent développer une smart city, au sein de l’écoquartier Cœur de Ville afin de proposer aux habitants des services urbains digitaux…

En plein cœur de La Possession dans le quartier de Moulin Joli, l’Écoquartier Cœur de ville, nous propose un concept qui fait rêver !

 

Traversez la frontière en découvrant notre top 6 des aménagements insolites dans le monde !

 

Collectivités, acteurs locaux et professionnels, Facilities vous accompagne dans vos projets : contactez-nous !