Pourquoi est-il important de réagir vite lors d’une dégradation ? | FACILITIES
898
post-template-default,single,single-post,postid-898,single-format-standard,bridge-core-1.0.6,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.2,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
 

Pourquoi est-il important de réagir vite lors d’une dégradation ?

Pourquoi est-il important de réagir vite lors d’une dégradation ?

L’espace public est un bien commun qui relève du patrimoine, de ce que chacun reçoit et qu’il transmettra. Entretenir la voirie est un enjeu important du développement du territoire et de la qualité du cadre de vie.

Aujourd’hui plus de la moitié de la population mondiale vit en milieu urbain, dans de très grandes villes, mais aussi dans tout un tissu de villes secondaires et petites. Cette transformation urbaine est source d’innovations, mais aussi de disparitions et de dégradations. Elle déstabilise et précarise ce qui l’environne ou lui préexiste : le milieu naturel, les autres mises en valeur territoriales (rurales, industrielles…), la ville antérieure, les sociétés et leurs structures d’encadrement.

L’amélioration du cadre de vie est au cœur des préoccupations de nombreuses villes. Des actions sont coordonnées pour préserver l’espace public, espace social d’exercice de la citoyenneté : propretés, réhabilitations, aménagements. Comment agir face aux dégradations ?

 

Les effets négatifs des dégradations urbaines

 

Différents types de dégradations :

·       Les dégradations climatiques, indépendantes de notre volonté, comme les cyclones, le vent, la houle, la pluie, les inondations, les rayons UV, les mouvements de terrain…

·       Les dégradations dues à l’usure ou à une mauvaise (ou un manque de) maintenance des aménagements urbains

·       Les dégradations humaines : Tags, casses des mobiliers urbains, vols, incendies, détériorations… souvent motivées par la colère, la vengeance, l’ennui ou même le plaisir…

Quelle que soit l’origine des dégradations, celles-ci participent à la destruction de nos milieux de vie.

Un espace public peu entretenu risque de se dégrader rapidement du fait de la déresponsabilisation et du désarroi des usagers. La spirale de la dégradation s’enclenche rapidement.

Si on laisse des jeux dégradés dans un parc, il ne sera plus fréquenté par les enfants. Les endroits vandalisés n’inspirent pas confiance. Laissés à l’abandon, ils peuvent devenir des lieux où d’autres crimes se commettent.

Face aux dégradations de l’espace urbain, on ne peut pas adhérer à la citoyenneté. On ne peut pas se reconnaître citoyen de la ville quand on habite dans un environnement dégradé et, dans ces conditions, c’est l’identité même de la ville qui est menacée.

Cette dégradation de l’espace urbain est absence de reconnaissance de l’importance de la citoyenneté. C’est la citoyenneté même et l’appartenance à la cité qui sont ainsi déchues par l’accumulation de dégradations de l’espace urbain.

C’est pourquoi il y a une véritable urgence à ce que les pouvoirs de la ville s’emparent de cette question de l’environnement et élaborent une politique de l’entretien de l’espace urbain et la mettent effectivement en œuvre.

 

L’importance des réparations

 

Il est important de réagir et de conserver ces espaces qui ont plusieurs fonctionnalités pour les usagers:

Se rencontrer, s’asseoir, se reposer, s’entretenir, observer, attendre, visiter, jouer, participer à des évènements…

Ces espaces doivent demeurer fonctionnels, accessibles et conviviaux. Ils permettent les interactions sociales, la construction d’un sentiment d’appartenance et d’un sens de la communauté.

Le bénéfice des réparations est multiple :

·       Satisfaire les utilisateurs

·       Éviter les dangers

·       Éviter le délabrement du patrimoine

·       Respecter l’environnement

·       Éviter des frais supplémentaires à la ville

Réagir vite face aux dégradations signifie réconcilier la sécurité, la qualité urbaine et l’aménité du patrimoine.

Si on renonce à l’une d’elles, cela engendre une dégradation des espaces publics, donc du quotidien des usagers, et laisse rapidement place à un sentiment d’abandon à l’égard des autorités publiques.

 

Pour qui ?

 

Pour les habitants, les personnes âgées, les jeunes, les femmes, les enfants, les sans domicile fixe, les commerçants, les visiteurs occasionnels, les touristes, les associations locales, les travailleurs de terrain, les conducteurs, cyclistes ou piétons.

Tous utilisent l’espace public à leur manière et selon leur dessein.

 

Prévenir les dégradations urbaines

 

La maintenance d’un espace public n’est souvent pas prise en compte dans la planification du projet urbain – elle vient simplement s’y ajouter à la fin. Or il faudrait à l’inverse l’intégrer dans les réflexions dès le début du cycle de projet. Cela éviterait de concevoir des formes urbaines trop difficiles ou onéreuses à entretenir, ou dont l’usage peu clair serait source de dégradations.

 

Comment réagir?

 

Pour réagir il faut :

·       Un entretien régulier et de qualité,

·       Anticiper les risques de dégradation à venir,

·       Définir le type de patrimoine (récent ou ancien),

·       Déterminer les moyens adéquats,

·       Lutter et sensibiliser contre la dégradation humaine.

Aujourd’hui, nous ne devons plus négliger nos biens, qu’ils soient publics ou privés, et faire preuve de bienveillance à l’égard de ceux-ci.

Sensibilisons-nous au maintien et au respect de ce qui est déjà construit et à ce que nous allons construire.

Notre service Facilities peut vous apporter des solutions. Contactez Facilities pour préserver l’aménité du patrimoine.

Contactez FACILITIES pour un rendez-vous